Granulats et normes

Matériaux
A retenir
A retenir

Les granulats constituent la matière première à partir de laquelle les ouvrages de TP sont construits. Ces granulats peuvent être d’origine naturelle, recyclée ou artificielle, et leur fabrication, comme leur caractérisation, répond à des normes strictes.

Sommaire
Sommaire
  • Qu’est-ce qu’un granulat ?
  • Quels usages pour les granulats dans les TP ?
  • Quel cadre d’utilisation pour les granulats dans les TP ?

Qu’est-ce qu’un granulat ?

Les granulats sont des matériaux granulaires (en forme de grains) utilisés en construction. Ils peuvent être d’origine :

  • Naturelle, issus de ressources minérales fabriquées par :
    criblage de roches meubles issues de gravières, lits de rivières et fonds marins,
    concassages successifs de roches massives (carrières à front de taille).

 

  • Recyclée, produits à partir de granulats minéraux ayant servi dans la construction d’ouvrages. Dans les travaux publics, il s’agit principalement de graves de terrassements, de bétons de déconstruction et de fraisats d’enrobés expurgés des résidus indésirables comme le plastique, les matières organiques et les métaux.

 

  • Artificielle, issus de matières ayant subi un procédé industriel de traitement, par exemple thermique, comme les mâchefers issus d’incinération de déchets.

Les granulats se décomposent en sous-familles de produits selon la granulométrie de leurs constituants.

On distingue les :

  • fines et fillers (0 à 1 mm)
  • sables (0 à 6.3 mm), désignés « 0/d » où d est la dimension supérieure de la classe granulaire
  • gravillons (1 à 90 mm), désignés « d/D » où d et D sont respectivement la dimension inférieure et celle supérieure de la classe granulaire
  • graves (mélanges de sables et de gravillons), désignés « 0/D » où D est la dimension supérieure de la classe granulaire

Quels usages pour les granulats dans les TP ?

Dans le secteur de la construction, les granulats sont principalement utilisés dans la confection :

  • de routes et de voiries pour constituer le remblai, la couche de forme, les couches d’assises de chaussée, et/ou les couches de surface,
  • de bétons d’ouvrages de génie civil, ou de réseaux,
  • de mortiers de ragréage ou de scellement,
  • de remblayages de tranchées.

Quel cadre d’utilisation pour les granulats dans les TP ?

Les granulats, pour garantir la durabilité des ouvrages qu’ils constituent et une mise en œuvre conforme, doivent respecter différents critères de qualité liés, d’une part à la nature de la roche, d’autre part à leur processus d’élaboration.

Les granulats sont ainsi spécifiés par deux types de caractéristiques :

  • caractéristiques “intrinsèques”, liées à la nature minéralogique de la roche et à la qualité du gisement d’origine (résistance aux chocs et à l’usure, masse volumique, porosité, sensibilité au gel, caractéristiques physico-chimiques, etc.),
  • caractéristiques “de fabrication”, liées aux procédés d’exploitation et de production dont ils sont issus (granularité, forme, angularité, propreté, etc.).

Ces caractéristiques sont encadrées par de nombreuses normes nationales et européennes qui permettent aux producteurs de qualifier leurs matériaux dans des termes explicites pour leurs clients. Ceux-ci peuvent ainsi désigner les granulats les plus appropriés selon :

  • le type et les conditions d’usage de l’ouvrage à réaliser,
  • les techniques de mise en œuvre envisagées.

On distingue principalement :

  • les normes produits ou normes de spécification qui fixent les caractéristiques possibles d’un matériau en fonction du domaine d’usage auquel il est destiné (béton, enrobé, mortier, grave traité ou non, enrochement…),
  • les normes d’essais qui déterminent les méthodes de mesures de ces caractéristiques.

Pour une application dans les bétons, les mortiers, les enrobés routiers, les assises routières, ainsi que d’autres usages, les granulats doivent respecter des normes européennes harmonisées (NF EN 12620, NF EN 13139, NF EN 13043, NF EN 13242, NF EN 13450, NF EN 13055) et disposer du marquage CE.

Ces normes sont complétées par la norme nationale NF P 18-545 qui précise et ajoute certaines exigences et introduit une codification française à vocation pratique. Elle couvre l’ensemble des domaines d’usage relatifs aux normes européennes précédentes. La codification de la NF P18-545 est utilisée au chapitre constituants/granulats dans les documents techniques nationaux de référence de la construction routière française.

En fonction de leur usage, les granulats recyclés sont soit soumis aux mêmes normes et exigences que les granulats d’origine minérale, soit font l’objet de fiches produits.

Pour accompagner les acteurs de la construction, et en particulier les maîtres d’ouvrages, dans l’élaboration de leurs projets et  dans l’intégration de matières premières issues du recyclage, il existe des notes d’information et des guides techniques professionnels dédiés :

Sources :

NF EN 12620 : Granulats pour béton
NF EN 13139 : Granulats pour mortier
NF EN 13043 : Granulats pour mélanges hydrocarbonés et pour enduits superficiels utilisés dans la construction des chaussées, aérodromes et d’autres zones de circulation
NF EN 13242 : Granulats pour matériaux traités aux liants hydrauliques et matériaux non traités utilisés pour les travaux de génie civil et pour la construction des chaussées
NF EN 13450 : Granulats pour ballasts de voies ferrées
NF EN 13055 -1 & -2 : Granulats légers pour bétons et mortiers ; Granulats légers pour mélanges hydrocarbonés, enduits superficiels et pour utilisation en couches traitées et non traitées, à l’exclusion des bétons, mortiers et coulis
NF P 18-545 : Granulats – Éléments de définition, conformité et codification
Note d’information n°22 de l’IDRRIM : Classification et aide au choix des matériaux recyclés pour leurs usages routiers hors agrégats d’enrobés (février 2011)
Note d’information n°24 de l’IDRRIM : aide au choix des granulats pour chaussées basée sur les normes européennes (avril 2013)
Guide Technique « Assises de chaussées, guide d’application des normes pour le réseau routier national », SETRA-LCPC 1998
Guide Technique « Enrobés hydrocarbonés à chaud », SETRA/CPC 1994
Guide Technique « Enrobés à l’émulsion fabriqués en usine », CEREMA/IDRRIM, 2020
Guide Technique « Enduits superficiels d’usure », 2017, CEREMA/IDRRIM, 2017
Guide Technique « Matériaux bitumineux coulés à froid », CEREMA/IDRRIM , 2017
Guide Technique « Chaussées en Béton » SETRA/LCPC, 2000

©tp.demain 2023
MAJ le 27/08/2023

Suggestions

Les matériaux de carrières

La reformulation des matériaux sur une plateforme de recyclage

Le recyclage et l’amélioration de l’offre commerciale des matériaux recyclés