Les règles de distanciation des réseaux

Réseaux humides
A retenir
A retenir
  • L’enfouissement des canalisations et des réseaux de toute nature est très réglementé.
  • Il faut notamment respecter des profondeurs minimales et des distances entre les réseaux, variables selon leur nature.
Sommaire
Sommaire
  • Pourquoi est-il important de distancier les réseaux enterrés ?
  • Quelles sont les règles de distanciation des réseaux ?

Pourquoi est-il important de distancier les réseaux enterrés ?

En fonction de leur nature et de ce qu’ils transportent, les réseaux peuvent entrer en conflit les uns avec les autres et poser un problème de sécurité. Pour éviter cela, la pose des réseaux doit respecter certaines règles de distanciation technique.
En plus des précautions de distanciation, dans le cas où la couverture du réseau n’est pas suffisante, il convient d’augmenter la classe de résistance de la canalisation concernée et/ou de créer une couche de protection en béton.
Couverture
Épaisseur de matériaux entre la génératrice supérieure de la canalisation et le niveau fini de la chaussée.

En règle générale, il faut séparer :

  • les réseaux secs (gaz, électricité, télécommunication)
  • les réseaux humides (adduction d’eau potable, d’eau pluviale, eaux usées)

Dans le cas particulier des réseaux humides, il faut éviter toute pollution liée à une fuite des eaux usées, et pour cela, disposer le réseau d’eaux usées plus bas que le réseau pluvial et le réseau AEP.

 

Quelles sont les règles de distanciation des réseaux ?

Les distances minimales à respecter concernent :

  • la profondeur d’enfouissement
  • l’espacement entre les canalisations

Les réseaux doivent être horizontalement séparés les uns des autres par une distance minimale de 20 cm.

Doivent être enterrés à 60 centimètres de profondeur au moins, les réseaux :

  • d’électricité basse et haute tension
  • d’éclairage public
  • de télécommunication

Doivent être enterrés à 70 centimètres de profondeur au moins, les réseaux :

  • de gaz

Doivent être enterrés à 1 mètre de profondeur au moins, les réseaux :

  • d’eau potable
  • d’assainissement

D’autres distances sont à considérer dans le cas de la construction de réseaux neufs, en particulier par rapport aux ouvrages voisins.

La norme NF P 98-332 fixe des distances de retrait minimales par rapport :

  • à la végétation (de 1 à 2 mètres suivant les cas)
  • aux constructions (0,30 mètre)

Depuis 2017 la norme XP98-333 qui fixait les conditions de réalisation de micro-tranchées, en particulier dans le cadre de la pose de réseaux de fibre optique n’existe plus.
Elle est est désormais intégrée dans la norme NF p98-331.

 

©TP Demain 2020 (Photographie : dvrbrk/Twenty20 ; illustration : Florent Dal Pos/EGLEFOR)

Suggestions

L’analyse de l’environnement à proximité des réseaux

La prise en compte des réseaux AEP existants

La procédure en cas de dommage