Les réseaux secs

Réseaux humides
A retenir
A retenir

Les « réseaux secs » sont l’ensemble des réseaux enterrés qui ne transportent pas de fluides tels que le gaz, l’électricité, les télécommunications, etc.

Sommaire
Sommaire
  • Qu’est-ce que les réseaux secs ?
  • Pourquoi enterrer les réseaux secs ?

Qu’est-ce que les réseaux secs ?

Les réseaux secs sont les réseaux qui ne véhiculent pas d’éléments liquides. Entrent dans cette catégorie, les réseaux :
  • d’alimentation électrique et d’éclairage public, de type :
    • basse tension (BT) 220 V à 380 V 1re catégorie (< 1 000 V en courant alternatif et < 1 500 V en courant continu)
    • moyenne tension (MT) 2e catégorie (de 1 000 à 50 000 V)
    • haute tension (HT) et très haute tension (THT) 3e catégorie (> 50 000 V)
  • de télécommunication
  • de fibre optique, de type réseaux internet très haut débit
  • de gaz, de type :
    • basse pression (BP) entre 9 et 37 hPa (alimentation des appareils domestiques)
    • moyenne pression (MP) entre 400 et 4 000 hPa qui nécessite l’emploi d’un détendeur régulateur
    • haute pression (HP) pour les réseaux de transport hors distribution

Pourquoi enterrer les réseaux secs ?

Depuis quelques années, les tempêtes, les intempéries et des considérations esthétiques poussent les communes à enterrer leurs réseaux de distribution publique pour les protéger ou les dissimuler à la vue. Ces enfouissements sont réglementés et nécessitent de respecter des profondeurs et des distances relatives minimales variables selon la nature des réseaux considérés.
 
©TP Demain 2020 (Photographie : Philippe Pichard/EGLEFOR)

Suggestions

La pose et la signalisation des réseaux secs

Les branchements des réseaux secs

Les différents types de fourreaux des réseaux secs