Prévention et réemploi de déchets

Recyclage
A retenir
A retenir

La prévention des déchets consiste à réduire la quantité de déchets produits et/ou leur dangerosité en intervenant à la fois sur les modes de production et de consommation des produits. C’est une démarche fondamentale pour économiser les matières premières épuisables ; limiter les impacts liés aux étapes de production, transformation, transport et utilisation des matières et produits qui génèrent ces déchets ; diminuer le coût de la gestion des déchets dans le BTP. Les pratiques de prévention des déchets permettent de réduire les impacts environnementaux et de favoriser au mieux l’économie circulaire.

Sommaire
Sommaire
  • Qu’est-ce que la prévention des déchets ?
  • Quelles sont les différentes actions de prévention des déchets sur chantier ?
  • Quels sont les exemples dans les TP ?

Qu’est-ce que la prévention des déchets ?

La prévention des déchets consiste à prendre les mesures nécessaires pour éviter qu’un objet, une substance ou un matériau ne devienne un déchet.

On décline la prévention des déchets selon deux aspects complémentaires :

  • la prévention quantitative, qui vise à réduire les quantités de déchets produits ;
  • la prévention qualitative, qui  vise à réduire la toxicité des déchets (moindre nocivité et moindre présence de substances dangereuses) et à améliorer leur capacité à être valorisés.

L’éco-conception permet de faire de la prévention quantitative et/ou qualitative.

Quelles sont les différentes actions de prévention de déchets sur chantier ?

Les actions de prévention mises en place sur chantier visent à :

  • réduire la quantité de matière à la source,
  • réemployer des objets et des matériaux,
  • prolonger la durée de vie des objets et outillages
  • réduire les effets des déchets nocifs sur l’environnement et la santé humaine.

On peut distinguer deux types d’opérations de prévention :

  • La réduction à la source, c’est-à-dire toute action réalisée au moment de la conception de l’ouvrage ou de la préparation du chantier telle que :
    • l’éco-conception des ouvrages et infrastructures,
    • l’utilisation de matériaux biosourcés, éco-conçus,
    • la réduction anticipée du volume de déchets produits pendant le chantier.

 

  • Le réemploi, c’est à dire l’emploi de nouveau de matières et matériaux produits lors du chantier, pour un usage identique à leur usage premier, sur le lieu même du chantier où ils sont produits.

Quels sont les exemples dans les TP ?

Cas d’actes de prévention :

  • Eco-concevoir des ouvrages et infrastructures grâce à l’utilisation de l’Eco-Comparateur SEVE TP pour réduire l’impact environnemental des solutions et variantes techniques ;
  • Choisir des fournisseurs qui distribuent des matériels à l’aide de dispositifs consignés (palettes, caissons, bouteilles, etc…), réduisent les emballages des produits ou les récupèrent au moment de la livraison ;
  • Organiser le chantier, gérer les livraisons et les stocks de matériaux de façon à supprimer le gaspillage ;
  • Effectuer un transfert de matériaux vers  un  receveur  personnifié qui va les réemployer (pour un usage identique à celui d’origine) ;
  • Former les équipes et organiser un tri 7 flux pendant le chantier afin de pouvoir les envoyer en filière de valorisation ;
  • Limiter impérativement la production de déchets dangereux, d’une part pour les conséquences de leur impact environnemental, et d’autre part parce que la présence d’un  déchet dangereux parmi des déchets non dangereux requalifie l’ensemble en déchets dangereux ;
  • Former les équipes à la réduction des déchets domestiques du chantier et utiliser des objets réutilisables (tasses, gourdes, assiettes, etc.)

Cas de réemploi (le réemploi est un cadre particulier de la prévention) :

  • Employer des terres de déblai pour réaliser des aménagements paysagers et des exhaussements de terrain sur le site même du chantier ;
  • Réaliser des opérations de traitement sur site de matériaux existants sur le chantier comme :
    • des agrégats d’enrobés injectés dans des enrobés neufs produits sur place,
    • des bétons de démolition concassés et réemployés en circulation de chantier, en garnissage de gabions ou en coche d’infrastructure,
    • des limons argileux traités à la chaux pour consolider la structure porteuse d’une plateforme (remblai technique).

 

Sources :

 L.  541-1-1  du  code  de   l’environnement : définition prévention d’un déchet

©TP DEMAIN 2023
MAJ le 20/08/2023

Suggestions

Caractériser les déchets de chantier

Définir la notion de déchet et de gestion des déchets

La reformulation des matériaux sur une plateforme de recyclage