La description technique des ouvrages

Voirie
A retenir
A retenir
  • La description technique des ouvrages permet d’identifier leurs caractéristiques et de déterminer leur rôle.
  • Il est indispensable d’être capable de décrire techniquement un ouvrage simple, pour pouvoir communiquer sur le chantier avec les opérateurs.
Sommaire
Sommaire

Qu’entend-on par « description technique d’un ouvrage » ?

Qu’entend-on par « description technique d’un ouvrage » ?

La description technique d’un ouvrage consiste à savoir :

  1. Expliquer quelle en est la fonction principale d’usage.
  2. Expliquer quels en sont les principes techniques de fonctionnement.
  3. Décrire les parties ou composantes en utilisant schéma et vocabulaire technique appropriés.
  4. Expliquer quel est le rôle technique rempli par chacune de ses parties.
  5. Dimensionner chaque partie en longueur, largeur, épaisseur, et préciser sa localisation (X, Y, Z) sur le terrain.

Exemple de description d’ouvrage

Quelle est la fonction principale d’usage d’une chaussée ?

Une chaussée a pour fonction d’usage d’assurer des conditions de circulation confortables et sécurisées à l’ensemble des véhicules qui l’empruntent.

 

Quels sont les principes techniques de fonctionnement d’une chaussée ?

Afin de remplir sa fonction principale d’usage, une chaussée doit assurer :

  • une qualité de surface pour le confort de l’utilisateur
  • une résistance aux charges verticales (max. 13 T par essieu)
  • une résistance aux charges tangentielles (freinage, etc.)
  • une résistance suffisante aux chocs thermiques (gel/dégel)
  • une étanchéité totale
  • une rapide évacuation des eaux de ruissellement

Quelles sont les composantes d’une chaussée, et leur rôle technique ?

Afin de remplir les caractéristiques techniques attendues, une chaussée est composée de bas en haut des parties suivantes :

  • le géotextile
  • la couche de forme
  • la couche de fondation
  • la couche d’imprégnation
  • la couche de base
  • la couche de liaison
  • la couche d’accrochage
  • la couche de roulement

 

Chaque composant d’une chaussée remplit la fonction technique suivante :

  • le géotextile : membrane qui peut assurer différentes fonctions de type renfort mécanique du sol, drainage, préservation de l’étanchéité inférieure de la structure
  • la couche de forme : couche mise en place pour rattraper les caractéristiques médiocres du terrain naturel (irrégularité, portance). Elle sert de piste aux engins durant le temps des travaux. Elle répartit les contraintes verticales transmises par la couche de fondation sur le terrain naturel
  • la couche de fondation : couche située entre la couche de base et la couche de forme. Elle contribue à réduire les contraintes verticales transmises de la couche de base à la couche de forme. Elle est généralement composée de grave non traitée (GNT) de 0/20 à 0/80
  • la couche d’imprégnation : couche de liant bitumineux dont le rôle est d’assurer la liaison entre deux couches de natures différentes, par exemple une couche de GNT et une couche de grave-bitume
  • la couche de base : couche qui a pour rôle d’assurer la portance, l’uniformité de la chaussée et de transmettre les contraintes verticales de la couche de liaison à la couche de fondation.
    Pour une chaussée légère, elle peut être composée de GNT ou GRH (grave reconstituée humidifiée).
    Pour une chaussée lourde, elle est composée de grave-bitume
  • la couche de liaison : couche composée de grave-bitume, elle transmet les contraintes verticales de la couche de roulement à la couche de base. Ses caractéristiques mécaniques sont proches de celles de la couche de roulement. Sa mise en œuvre dans le cadre de chaussées lourdes permet de réduire l’épaisseur de la couche de roulement
  • la couche d’accrochage : couche de liant bitumineux qui a pour rôle d’assurer le « collage » de la couche de roulement sur la couche de liaison
  • la couche de roulement : couche superficielle directement en contact avec les pneumatiques des véhicules. Cette couche également appelée « couche d’usure » ou « couche de surface » est destinée à subir les efforts verticaux et horizontaux dus au trafic routier, à permettre une correcte adhérence des pneumatiques, une rapide évacuation des eaux de ruissellement, ainsi que l’usure naturelle liée aux variations climatiques. Cette couche peut être en béton bitumineux, enrobés, enduits bitumineux, etc.

L’ouvrage, une fois caractérisé, doit être dimensionné en épaisseur, longueur et largeur et localisé sur le terrain à l’aide des plans appropriés :

  • plan de tracé
  • profil en travers
  • profil en long
©TP Demain 2020 (Photographie 1 : Ketounette/Wikimedia Commons)

Suggestions

Le profil en long

Le profil en travers

Les paramètres de dimensionnement d’une chaussée